Partagez | 
 

 (libre) in the jungle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
rooster


Tes messages : 612
Inscription : 26/05/2016
Ta célébrité : charlotte mckee.
Crédits © : blue comet (avatar), astra (signa).

Ta présence ici : Absent
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 53$ et une carte bleue.
Dans ton sac :
son carnet de notes griffonné, un stylo plume noire, un inhalateur-aérosol, un étui à lunettes vide, le livre "sur la route" de jack kerouac, un walkman, un paquet de cigarettes blondes presque plein, un briquet avec un chaton dessus, des bonbons au caramel, des chewing-gums, des mouchoirs en papier, des lunettes de soleil marrons adaptées à sa vue, un élastique noir, une barre de céréales énergisante, le fameux flyer, le collier de sa mère, une photo de son père, la dernière édition du journal the village voice et un étui à lentilles jamais utilisées.


MessageSujet: (libre) in the jungle.   Sam 22 Avr 2017 - 21:14

manhattan, l'upper east side. t'es loin de ton quartier petite cassiopée. ici c'est vert, neuf et plus propre que dans le bronx. tu marches dans les rues, sans trop savoir où tu vas. portable à la main, tu utilises ton gps intégré pour trouver le lieu de rendez-vous à central park. tu vis à new york depuis toujours et pourtant tu ne sais pas où se trouve ce mythique parc. qu'est-ce que t'irais foutre dans un quartier riche en même temps ? c'est ce que les gens autour de toi semblent se demander. tu te sens regardais, dévisageais même. c'est marqué au fer sur ton front que tu viens d'un quartier chaud ou quoi ? t'as envie de te retourner et de leur gueuler dessus, mais tu te retiens. et puis c'est la catastrophe : ton gps se bloque et tu reçois un message de ton opérateur "bonjour, vous avez consommé la totalité de votre forfait internet." tu t'arrêtes de marcher, tu bidouilles ton téléphone comme tu peux mais rien. "putain de merde" une petite vieille pleine de bijoux dorés s'offusque lorsqu'elle entend tes mots. elle voit alors ton faciès et rebrousse chemin. nan mais sérieusement ? tu regardes autour de toi et t'approches vers quelques passants. "excusez-moi. bonjour, vous pouvez m'indiquez la direction de central park s'il vous plaît ?" la plupart t'ignore, trop pressé, d'autres sont juste de simple touriste. tu es un mouton noir parmi un troupeau de moutons blancs. tu es seule dans la jungle.


Spoiler:
 

_________________

above the clouds.
et entendre ton rire qui lézarde les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mungo


Tes messages : 146
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : BURBIGO
Crédits © : CHAMPAGNE MAMI

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 450 $
Dans ton sac : DE LA THUNE, UN TAPIS DE PRIÈRE, DES PANSEMENTS, SES LUNETTES DE SOLEIL, POÈMES SATURNIENS DE VERLAINE, LE SOUTIEN-GORGE DÉROBÉ, SON DEATH NOTE & UN STYLO, UN COUTEAU SUISSE

MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Sam 22 Avr 2017 - 22:42

l'upper east side. c'est pas harlem ça. pourtant tu détestes ça tout autant. toujours des pas pressés, toujours les regards appuyés et les touristes qui bloquent le passage sur le trottoir. t'as hâte de t'en aller, tu vas partir loin, tu vas partir longtemps. tu viens tout juste de sortir de ton petit appart miteux. t'as laissé un mot sur le frigo pour prévenir de ton départ tellement tu sais pas t'y prendre pour dire au revoir, idiot. tu sais qu'elles vont pleurer et penser que c'est de la faute et qu'ils vont te maudire d'être parti comme ça. tant pis. t'as pris ton sac et tu t'es engouffré une dernière fois dans new york ta bien aimée, celle que tu détestes plus que tout. t'as ta capuche sur la tête, tu veux passer inaperçu dans la foule. tu viens pas d'ici, ça se sent. ça se voit se voit à ta démarche méfiante et ça s'entend aux bruit de tes pas sur le bitume. t’es comme un animal sauvage parti pour la chasse. quand t’étais plus jeune t’aimais bien marcher ici jusqu’à tard le soir. grimper sur les toits, courir et hurler un peu pour rien. tu t’imaginais prince de la ville avec tes écouteurs dans les oreilles et ton bonnet fétiche sur la tête. aujourd’hui t’as compris. la ville tu l’aimes pas. et elle ne t’aime pas non plus. tu marches rapidement, les mains sur les lanières de ton sac. tu viens de te souvenir que tu t’as oublié de lui rendre son son soutien-gorge, il se cache encore dans ton sac. tu souris en coin. tant pis. elle te reverra plus, et lui non plus. une voix féminine t’arrête. eh merde, une touriste ? pourtant son accent a l’air d’ici. central park ? qui ne sait pas à central park de nos jours ? tu regardes l’étrange oiseau. elle a l’air un peu perdue, pas à sa place ; un peu comme toi. tu cèdes et t’arrêtes devant elle. t’as deux secondes pour prendre une décision. « c’est sur mon chemin. t’as qu’à me suivre. ça te va ? »

Spoiler:
 

_________________

t'es amour gloire & beauté
j'suis haine, victoire & colère

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 612
Inscription : 26/05/2016
Ta célébrité : charlotte mckee.
Crédits © : blue comet (avatar), astra (signa).

Ta présence ici : Absent
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 53$ et une carte bleue.
Dans ton sac :
son carnet de notes griffonné, un stylo plume noire, un inhalateur-aérosol, un étui à lunettes vide, le livre "sur la route" de jack kerouac, un walkman, un paquet de cigarettes blondes presque plein, un briquet avec un chaton dessus, des bonbons au caramel, des chewing-gums, des mouchoirs en papier, des lunettes de soleil marrons adaptées à sa vue, un élastique noir, une barre de céréales énergisante, le fameux flyer, le collier de sa mère, une photo de son père, la dernière édition du journal the village voice et un étui à lentilles jamais utilisées.


MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Sam 22 Avr 2017 - 23:43

les secondes deviennent des minutes et les minutes des heures. la foule en mouvement commence à te retourner le cerveau et le ventre. t'as la gerbe. tu n'as jamais mis les pieds dans ce quartier, rien ne t'es familier. tout n'est que parure et beauté. t'es vraiment pas à ta place. les rues sales et malfamées du bronx commencent à te manquer pour la première fois de ta vie. pourquoi t'es partie ? qu'est-ce qui t'as pris cassiopée ? t'es sur le point de faire naufrage mais quelqu'un vient te rattraper. une voix masculine te sort de ton malaise. tu regardes l'étranger avec tes grands yeux mouillés par la panique. tu distingues à peine son visage sous sa capuche. il te propose de l'accompagner car lui aussi s'y rend. "ok." c'est tout ce qui parvient à sortir de ta bouche. tu essaies de reprendre une respiration normale après ta grosse frayeur. tu reportes ton attention sur l'homme pour l'examiner un peu plus. lui non plus n'a pas l'air à sa place. un jeune à capuche, ça pourrait te rendre méfiante et parano sur ses intentions, mais t'es habituée ; tous les jeunes de ton quartier ont une capuche ou une casquette vissée sur la tête. tu gardes pourtant ton sac à main proche de toi, au cas où et surtout parce qu'il contient toute ta fortune, plusieurs papiers imprimés verts que tu as gagné à la sueur de ton front. "merci au fait." tu fais ton plus beau sourire, ton cadeau à ton sauveur. "ça fait... je sais pas depuis combien de temps que je demande ma route mais tout le monde semble si pressé. t'es pas du coin pas vrai ?" silence. "tu te serais pas arrêté sinon."

_________________

above the clouds.
et entendre ton rire qui lézarde les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mungo


Tes messages : 146
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : BURBIGO
Crédits © : CHAMPAGNE MAMI

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 450 $
Dans ton sac : DE LA THUNE, UN TAPIS DE PRIÈRE, DES PANSEMENTS, SES LUNETTES DE SOLEIL, POÈMES SATURNIENS DE VERLAINE, LE SOUTIEN-GORGE DÉROBÉ, SON DEATH NOTE & UN STYLO, UN COUTEAU SUISSE

MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Dim 23 Avr 2017 - 2:54

tu regardes l'oiseau perdu du coin de l’œil. elle a vraiment pas l'air bien, la fille. tu sais pas dans quoi tu t'es engouffré. t'espères qu'elle va pas te faire une crise de panique, là. parce que tu sais pas faire toi. tu saurais pas quoi dire. t’attends un peu sans bouger. tu veux pas la brusquer ni lui faire peur. t'as peur qu'elle s'envole et qu'elle se fasse mal. tu vois bien qu’elle n’est pas à sa place et tu détestes encore plus cette ville pour l’avoir mise dans cet état. vous êtes comme deux intrus au milieu d’une foule pressée, deux indésirables. le temps s’arrête et les bruits extérieurs disparaissaient. tu te concentres sur la fille et inventes tous les scénarios possibles et imaginables. et si elle s’écroulait là, devant toi ? et si quelqu’un voulait la tuer ? elle a les larmes aux bords des yeux. tu te rapproches imperceptiblement, cherchant son visage du regard. t’as envie de lui venir en aide, de la sortir de son état de panique mais tu restes planté là à la regarder, cherchant désespérément des réponses quant à sa présence ici. elle te remercie, et elle sourit. tu te sens rassuré, tu souffles. elle va pas s’écrouler. « ouais. t’as deviné. » elle a tout de suite vu que t'étais pas d'ici. tu ne te serais pas arrêté autrement, qu'elle a dit. tu pinces les lèvres, t’aurais pas dit mieux. « c’est pas le meilleur coin pour se perdre, tu sais. » pour des gens comme nous, tu veux dire. tu sais qu'elle a compris. tu te mets à avancer en la surveillant du coin de l’oeil, le visage perdu sous ta capuche grise. la fille suit et tu te dis qu’elle aurait pu rester longtemps comme ça, au milieu des passants. « t’es sûre que ça va ? tu vas pas me faire de malaise ? » tu te sens obligé de demander, juste pour te rassurer.

_________________

t'es amour gloire & beauté
j'suis haine, victoire & colère

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 612
Inscription : 26/05/2016
Ta célébrité : charlotte mckee.
Crédits © : blue comet (avatar), astra (signa).

Ta présence ici : Absent
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 53$ et une carte bleue.
Dans ton sac :
son carnet de notes griffonné, un stylo plume noire, un inhalateur-aérosol, un étui à lunettes vide, le livre "sur la route" de jack kerouac, un walkman, un paquet de cigarettes blondes presque plein, un briquet avec un chaton dessus, des bonbons au caramel, des chewing-gums, des mouchoirs en papier, des lunettes de soleil marrons adaptées à sa vue, un élastique noir, une barre de céréales énergisante, le fameux flyer, le collier de sa mère, une photo de son père, la dernière édition du journal the village voice et un étui à lentilles jamais utilisées.


MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Lun 24 Avr 2017 - 2:35

c'est lui et toi contre le reste des bobos de l'uper east side. ton sauveur confirme ce que tu pensais : il n'est pas du coin. tu reportes ton attention sur lui, l'examinant du coin de l'œil. il n'a pas l'air d'un touriste, il est d'un autre quartier. au vu de son allure et de son contact tu comprends vite qu'il vient lui aussi d'un quartier chaud. peut-être le même que toi ? t'as envie de lui poser la question mais tu ne veux pas être indiscrète. tu continues à marcher à ses côtés, silencieuse. tu te remets de tes émotions et te rend compte alors à quel point tu as pu paraître stupide et ridicule. c'est pas l'impression que tu veux lui donner, t'es pas comme ça. puis il te demande si tu vas mieux, évoque même un potentiel malaise que tu pourrais faire. le voici le malaise. t'as l'impression qu'il te prend pour une petite chose fragile à protéger. sur le coup ça t'énerve, parce que ce n'est pas ce tu es. t'es une femme indépendante et solide, tu n'as jamais eu besoin d'aide parce que l'on ne t'en a jamais donné aucune. tes lèvres se pincent d'agacement. tu sais te débrouiller toi-même... enfin pas là maintenant, ce qui t'adoucit soudainement. là actuellement tu as besoin d'aide et quelqu'un te tend la main. tu vois ton sauveur sous un autre jour, tu le trouves avenant et plein de gentillesse. c'est rare de nos jours. "oui, oui, ça va mieux, merci. j'ai juste eu un coup de stress." tu le rassures comme tu peux avec un sourire radieux. "je suis juste un poisson en dehors de son aquarium, j'ai suffoqué." pas sûr que de te comparer à un poisson soit vraiment flatteur. comme si te voir déjà paniquer dans une foule ne l'avait pas assez rebuté, la comparaison à un poiscaille a fini d'achever ton charme. tu sais plus où te mettre mais tu ne laisses rien transparaître. merde, ce que cette situation est gênante, c'est la première fois que tu fais une rencontre où tu es aussi mal à l'aise et peu à ton avantage ; tu as l'habitude de gérer tout, mais pas là, tu subis cette situation. tu te demandes carrément si tu n'aurais préféré ne pas être sauvé. "euh... moi c'est cassiopée au fait." tu te sens obligée de meubler la conversation, tu n'aimes pas les blancs, tu as ce besoin frénétique de les combler.

_________________

above the clouds.
et entendre ton rire qui lézarde les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mungo


Tes messages : 146
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : BURBIGO
Crédits © : CHAMPAGNE MAMI

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 450 $
Dans ton sac : DE LA THUNE, UN TAPIS DE PRIÈRE, DES PANSEMENTS, SES LUNETTES DE SOLEIL, POÈMES SATURNIENS DE VERLAINE, LE SOUTIEN-GORGE DÉROBÉ, SON DEATH NOTE & UN STYLO, UN COUTEAU SUISSE

MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Mer 26 Avr 2017 - 21:09

du coin de l’œil, tu détailles la jeune fille. tu marches lentement, tes mains sont toujours sur les lanières de ton sac. t'as pas oublié que tu dois partir, non. tu ne vis plus que pour le moment où ton corps aura enfin rejoint ton esprit qui, tu le crois, l'attend de pied ferme à l'autre bout du pays. t'as récupéré un autre corps perdu sur la route, étouffé au milieu d'une impalpable immensité malsaine et t'en es presque reconnaissant. pour une fois en marchant dans cette ville tu peux te concentrer sur autre chose que le bitume que tu détestes tant. l'oiseau perdu te remercie et tente de te rassurer, tu hoches simplement la tête en observant son visage. tu te demandes encore ce qu'elle fait là, parmi les autres corps, elle détonne. t'as bien remarqué avec quelle facilité elle avait décidé de te suivre, toi avec ta capuche sur la tête. où est passée la petite voix dans sa tête censée lui conseiller de ne pas suivre un inconnu dans la rue ? son insouciance te démange dans tout le corps et tes poings se referment plus fort sur les lanières de ton sac trop habituées à cette réaction. alors que tes pensées divaguent tu crois l'avoir entendu prononcer son prénom. cassiopée ? tu la regardes. oh, alors on en est là ? est-ce que c'est vraiment nécessaire ? t'hoches la tête une nouvelle fois. ton prénom, marek. elle veut ton prénom. « euh... marek. enchanté cassiopée. »   tu te rends bien compte qu'elle voulait juste faire la conversation, combler le silence dans lequel tu te complais.   « tu viens d'où, alors ? et tu suis souvent des gens dans la rue, comme ça ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 288
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : Odeya Rush
Crédits © : killer from a gang (avatar) - Beerus (signature)

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 100$ et une cb
Dans ton sac : Je t'ai demandé de regarder ?
Relations : fiche - carnet de route

Boo
Nae
& ...


MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Ven 28 Avr 2017 - 23:30

T'as rendez-vous à l'upper east side de Manhattan avec ton intendant, tu le détestes déjà. Tu as une photo de lui dans ton portefeuille, ton sac à dos bien accrocher sur tes épaules. Casquette de touriste pour te fondre dans la masse tu marches silencieusement dans l'ombre des arbres, guettant son arrivé. Le voilà qui arrive. Vous échangez quelques modalités puis il te donne ton argent ainsi qu'un carnet à remplir jusqu'à la fin du voyage. Il te demande de faire attention à toi, tu as presque l'impression qu'il a peur pour toi. Tu le gratifies d'un sourire puis tu te détournes pour faire faire à ton avenir, à ce qu'ils ont tracé pour toi. Tu te diriges vers Central Park quand tu remarques deux masses inhabituelles dans un quartier pareil. Tu te rapproches discrètement d'eux pour espionner leur conversation. Tu les entends s'échanger leurs prénoms que tu retiens précieusement dans un coin de ta tête quand tu entends la fille dire qu'elle se sent comme un poisson en dehors de son aquarium. Pas mal la métaphore penses-tu avant de te retenir de rire. Elle est plutôt jolie avec ses boucles brunes et son teint mate, elle est bien assortie avec lui. Levanah se rapproche de Bonnie et Clyde, un sourire timide posé sur ses livres. « Salut. J'ai entendu votre conversation quand j'étais dernière vous, vous cherchez à aller à Central Park ? » Demande-t-elle avec sa bouille d'ange. « Je dois aussi y aller, on peut y aller ensemble, enfin si vous voulez hein. »

_________________
{MAY WE MEET AGAIN}
   
I'VE BEEN BREATHING LIKE AN ANGEL but burning like a devil. Eyes full of stardust but a heart made of fire.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 612
Inscription : 26/05/2016
Ta célébrité : charlotte mckee.
Crédits © : blue comet (avatar), astra (signa).

Ta présence ici : Absent
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 53$ et une carte bleue.
Dans ton sac :
son carnet de notes griffonné, un stylo plume noire, un inhalateur-aérosol, un étui à lunettes vide, le livre "sur la route" de jack kerouac, un walkman, un paquet de cigarettes blondes presque plein, un briquet avec un chaton dessus, des bonbons au caramel, des chewing-gums, des mouchoirs en papier, des lunettes de soleil marrons adaptées à sa vue, un élastique noir, une barre de céréales énergisante, le fameux flyer, le collier de sa mère, une photo de son père, la dernière édition du journal the village voice et un étui à lentilles jamais utilisées.


MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Ven 12 Mai 2017 - 18:40

Spoiler:
 

marek, c'est son nom. tu as l'impression que ça lui écorchent les lèvres de te le divulguer. après tout ce n'est qu'un inconnu, un type qui t'accompagne d'un point a à un point b parce qu'il a eu pitié de ta détresse. mais alors pourquoi as-tu ressenti ce besoin de lui dire ton prénom, il s'en contre fou au final. peut-être que c'était pour combler le silence pesant comme tu le croyais, ou peut-être que tu te disais quand lui révélant ton identité il voudrait en apprendre plus sur toi et prendrait ton numéro. pathétique. il te demande d'où tu viens et, en gros, si tu adepte de ce genre de situation où tu te mets à faire confiance à un inconnu rencontré sans la rue. "je viens du bronx. et je ne suis habituellement que les charmants inconnus." un léger flirt pour détourner l'attention car il a raison et tu le sais ; tu fais trop facilement confiance à ce marek. tu lui fais un sourire un coin, accompagné d'un petit ricanement. il n'a pas le temps de rétorquer que vous êtes interrompu par une jolie brune. elle dit avoir entendu votre conversation et qu'elle se rend elle aussi à central park. tu fronces les sourcils, trouvant ton entrée en scène un peu étrange et peu commune. sa bouille d'ange t'arrache cependant un sourire. "euh... ouais bien sûr. viens avec nous, je..." une sonnerie émanant de ton téléphone portable te coupe. "désolée." tu prends ton mobile et lis le sms que tu viens de recevoir. "cass, je peux pas. je rentre chez moi." deux phrases, huit mots et une angoisse. cosmo abandonne. il ne veut plus faire ce road trip et toi tu ne peux le faire sans lui. cela t'est inconcevable. toi qui étais au départ sceptique par ce voyage tout frais payé, cosmo avait réussi à te faire rêver et à te donner l'envie d'ailleurs. et là, tout s'écroule. tu es déboussolé. tu regardes autour de toi. l'upper east side et ses paillettes ; qu'est-ce que tu fous là ? tu n'aurais jamais dû venir. tes deux interlocuteurs te dévisagent. tu souris nerveusement et enfiles ton masque de 'tout va bien'. "je... je suis désolée. changement de plan finalement je dois me rendre ailleurs." tu te tournes vers le fameux marek et tu lui fais un grand sourire. "merci pour la balade et pour ton aide." tu le penses au fond et tu regrettes un peu de devoir laisser ton charmant sauveur. tu t'adresses cette fois-ci à la nouvelle arrivante. "je te laisse avec lui du coup, il va à central park également." puis tu prends tes jambes à ton cou et tu vas de nouveau te perdre dans cette masse où tu avais failli te noyer plus tôt. tu retournes à ta petite vie morose, mais tu n'abandonnes pas pour autant : tu voyageras un jour, loin de cette ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mungo


Tes messages : 146
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : BURBIGO
Crédits © : CHAMPAGNE MAMI

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 450 $
Dans ton sac : DE LA THUNE, UN TAPIS DE PRIÈRE, DES PANSEMENTS, SES LUNETTES DE SOLEIL, POÈMES SATURNIENS DE VERLAINE, LE SOUTIEN-GORGE DÉROBÉ, SON DEATH NOTE & UN STYLO, UN COUTEAU SUISSE

MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   Sam 13 Mai 2017 - 20:19

t'as raté quelque que chose, la tournure que prend la conversation t'échappe. elle flirt ouvertement avec toi et t'as rien vu venir. t'hausses les sourcils, surpris et prend son sourire en pleine face. mais où se cachait cette cassiopée lorsque tu l'as trouvée, suffoquant en pleine rue ? tu refais la scène depuis le début, tu veux savoir ce que t'as manqué. tu feras plus attention la prochaine fois, c'est sûr. t'as même pas le temps de répondre, une voix vient vous interrompre. tu l'écoutes d'une oreille distraite, toujours concentré sur cassiopée. tu voudrais pouvoir la supprimer, la voix. tu peux pas faire deux trucs en même temps. ses mots se frayent pourtant un chemin jusqu'à tes oreilles et lorsque tu finis par comprendre leurs significations tu te tournes vers la fameuse voix, les sourcils froncés. impassible, t'observes son visage et son sourire timide. tu soupires intérieurement. t'aurais peut-être mieux fait de ne pas t'arrêter devant cassiopée. rien ne t'oblige à rester là à les regarder s'échanger des sourires niais. entre la paumée et l'autre qui écoute les conversations des autres. tu pourrais les abandonner et... cassiopée reçoit un message. elle change de direction. te laissant avec l'intrusive inconnue. non, sûrement pas. elle s'excuse, tu restes statique, spectateur impuissant d'une situation dans laquelle tu t'es engouffré les yeux volontairement fermés. alors que ton oiseau perdu disparaît tu poses les yeux la nouvelle arrivante. tu remarques son sac à dos, reprend conscience du tien. et merde. elle va à central park pour les mêmes raisons que toi. « j'aime pas trop les curieux dans ton genre, je préfère te le dire. » tu trouves juste à dire, te remettant en route. tu te rends bien compte que vas pas pouvoir l'abandonner comme ça, mais t’accélères le pas. « et dépêche-toi. j'veux pas arriver en retard. »

_________________

t'es amour gloire & beauté
j'suis haine, victoire & colère

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (libre) in the jungle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(libre) in the jungle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la belle colère :: les escales - zone rp :: NORTHEAST :: NEW YORK :: NEW YORK CITY-
Sauter vers: