Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 EVENT 1. CENTRAL PARK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
rang par défaut


Tes messages : 763
Inscription : 17/05/2016
Crédits © : Alaska


MessageSujet: EVENT 1. CENTRAL PARK   Sam 22 Avr 2017 - 22:37

Event 1
pique-nique
à central park.




17H30. Dan Lloyd et Craig attendait les futurs passagers des bus, couvertures à carreaux et paniers remplis de victuailles. Ensemble, ils allaient enfin pouvoir apprendre à se connaitre avant de partir bras dessus bras dessous dans les bus pour décoller vers une nouvelle destination. L'air était doux, le soleil brillait encore de tous ses rayons, et l'ambiance était douce.  "Il sert à quoi encore ton sac à dos là, man?" demande Dan à Lloyd. "C'est le sac qui servira à mettre leurs téléphones portables. Ils y auront accès 1h par jour, mais sinon, c'est sans téléphone qu'ils feront cette aventure." "Mais ouais ma gueule, c'est même toi qui l'avait imposé, tu t'en souviens pas?" ajoute Craig. "Ah si ouais.. bien sûr. 'Fin c'est une bonne idée ouais..." Dan ne se souvenait jamais de rien. Craig éclata d'un rire franc et sincère et éclata sa paume de main sur l'épaule de son ami à rasta qui se senti décoller de ses semelles.  "Craig, tu m'as déboité l'épaule mec"
Eclat de rire général.

Il est 17H30. Leurs vies étaient sur le point de changer. Ils allaient tous vivre 6 mois de pure folie, d'adrénaline, d'amour, de haine, de vie. Ils s'apprêtait à découvrir des paysages extraordinaires... mais ça, ni les trois copains ni les futurs passagers des bus ne pouvaient mesurer l'ampleur du changement qui se préparait.


Dernière édition par Le Destin le Jeu 18 Mai 2017 - 20:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auxquatrevents.forumactif.com
avatar
rooster


Tes messages : 53
Inscription : 17/04/2017
Ta célébrité : josephine frida petterson
Crédits © : merenwen

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 2000$
Relations : s-o-l-o


MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 0:02

trop impatiente,
trop
trop
trop
impatiente.
tu ne tiens plus sur place,
t'as le sourire jusqu'aux oreilles.
t'as ton sac à dos,
rempli à ras bord,
et ton carnet,
toujours dans ta poche
de ta veste en jean.
tu vois les bus,
gigantesques.
ils sont grands,
ils sont beaux,
ils sont vides,
pour l'instant.
t'es une des premières arrivées.
tout le monde s'est déchauffé
ou bien ??
tu te rapproches des trois organisateurs,
et décides de t'asseoir sur une des couvertures.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 390
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : Sahara Ray
Crédits © : hedgekey (a) the blue fox (g)

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 550$
Dans ton sac : ton portefeuille | un stylo | tes écouteurs | un album photo de ta sœur, son parfum et son fantôme | une bouteille d'eau | un briquet | des capotes | tes lunettes de soleil | des bijoux qui se baladent | une GoPro | une clope | un chargeur | de la crème solaire | un string | un rouge à lèvres | un polaroid | une boite de pilules
Relations : jay (partner in crime) thalia (voisine de lit)




MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 0:28

Ton sac est prêt. T’as suivi la liste de Nicole avec toutes de choses à emmener. Ça ne t’a donc pas demandé trop d’efforts et tu sais que tu aurais oublié des choses sans elle. C’était ses dernières instructions. Une fois que tu auras passé cette porte, tu seras seule. Sans personne sur qui compter. Sans elle. Et ça, ça te fait un peu peur. T’as jamais su te gérer, être responsable, c’est toujours elle qui faisait ça, alors tu te sens un peu perdue. Tu regardes une dernière fois l’appartement que tu vas quitter pendant six mois. Tous ces souvenirs. T’as besoin de t’en éloigner, c’est ce que tu te dis et tu ignores ton ventre qui se serre à l’idée de les perdre. Tu as déjà emmené son parfum et certaine de ses fringues pour la sentir près de toi. Ton père continuera de payer le loyer. Tu lui as pas dit que tu partais et tu veux pas renoncer à ton chez toi. Tu veux le garder tel qu’il est et le retrouver à ton retour. Tu sauras quoi faire à ce moment, tu l’espères en tout cas.

Le trajet est long jusqu’à Central Park. Pourquoi c’est si loin sérieux ? T’es coincé dans un taxi au milieu des bouchons et ça te gonfle pas mal. Tu dois prendre ton mal en patience, même si c’est pas ta spécialité. Heureusement que t’es partie plus tôt. C’est pas ton genre, mais tu voudrais pas manquer le départ. En plus t’es chargée. T’as l’air d’avoir emmenée ta maison, c’est pas très glamour. Tu les repères finalement sur l’herbe, installés, prêt pour le pique-nique. Toi t’es essoufflée et tu jettes presque ton sac parterre avant de t’asseoir sur l’une des couvertures, à côté d’une blonde (@Boo Hansen) en lâchant un « J’en peux plus ! » Tu prends le temps de reprendre ta respiration et regarde la jeune femme avant de faire la politesse. Tu te souviens vaguement l'avoir croisé lors de la réunion de la veille. « T’es là pour le road trip aussi je suppose ? Moi c’est Jo. »

_________________

i hate you. i love you.

Do we need somebody just to feel like we're alright ? Is the only reason you're holding me tonight ? 'Cause we're scared to be lonely. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 25
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : kim taehyung
Crédits © : neo venus

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 500$
Dans ton sac : calepin, harmonica, bouquins, cigarettes, chewing gum, stylo, un vieux bandana,

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 3:47

En quittant la maison, ses parents l'avaient regardé monter dans un taxi, se demandant quel genre de caprice de gamin pourri gaté était entrain de leur faire. Ils soupirèrent et se dirent que ça leur fera peut-être des vacances. Assis dans le taxi, Jay souriait, admirant les rues de Manhattan pour une dernière fois. Il aimait la vie new-yorkaise parce qu'il y était habitué. Parce que c'est ici que se trouve ses repères. Sa famille, ses amis. Mais tout ça finit par devenir monotone. Les jours commencent à se ressembler. On confond le lundi et le mardi parce qu'on y a fait les même choses. Et puis même les jours ensoleillés on les trouve maussade. Comme si un filtre gris obstruait la vision. Le chauffeur de taxi lui lançait des regards amusés à travers le rétroviseur. Curieux de l'attitude béate du jeune homme.《J'ai jamais affiché un sourire pareil, pas même le jour de mon mariage. Je sais pas ce qui te fais sourire comme ça mais peu qui c'est ou ce que c'est,n'hésite pas, gamin, fonce!》 Jay avait bien l'intention de suivre son conseil. Après un bon quart d'heure de rigolade avec Victor le taximan, Jay arriva à destination. Central Park. Étendus sur l'herbe, il remarque le groupe de personne avec qui il partagera ce voyage. D'un pas lent, il se dirige vers eux, essayant de repérer des têtes vues à la réunion. Il repère une blonde avec qui il avait vaguement eu le temps de discuter. Elle assise avec une autre fille dont il se rappelle pas avoir croisé le visage. Elles viennent seulement d'engager la conversation puisqu'elles n'en sont qu'au stade des présentations. Sans plus attendre, Jay pose son sac et s'assoit à leurs côtés. 《Salut! Moi c'est Jay. 》 Il souleva un sac en papier où se trouvait des boissons et des chips. 《Un petit encas avant de prendre la route ça vous dit?》 Rien de mieux que la bouffe pour commencer sur de bonnes bases. Il vida le contenu du sac su la couverture à carreaux et s'ouvrit une cannette de coca. 《Allez-y, servez vous.》
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 36
Inscription : 17/04/2017
Ta célébrité : Troian Bellisario
Crédits © : GOLD ANTHEM (ava)

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 850$
Dans ton sac : un livre de recettes, un mini carnet de croquis, une échographie, un pack de neuf bougies parfumées, sa bague de fiançailles, un portable samsung, une gourde, un appareil photo, un couteau suisse, une boîte à musique, un jeu de cartes loup-garou, des stylos de plusieurs couleurs en vrac, son porte feuille rempli de pleins de photos souvenirs et tous ses papier, des pages déchirées d'un magasine concernant la maternité et des sachets bio-dégradables.

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 14:10

Entre discussions intenses avec ses proches et minutieuse préparation du sac de voyage, la jeune femme n'avait pas vu s'approcher le jour du grand départ. Et puis un matin, elle s'était réveillée en constatant que le calendrier ne serait plus coché pendant six mois. Longs ou courts, elle ne savait pas encore. Sa seule certitude : quelques heures seulement la séparait de sa nouvelle vie. En silence, Reyna avait effectué sa routine matinale pour la dernière fois avant un bon moment. Faire son lit après en être sortie, petit-déjeuner dans sa tasse favorite, prendre une douche  bien chaude, étaler sur sa peau tout un tas de crèmes réputées pour l'entretien et regarder un dessin animé pour mômes. Quitter son appartement avait été difficile et à la fois tant espéré. Un mal pour un bien, comme on dit. Mais le pire avait été de passer devant la pâtisserie, de voir la lumière des cuisines allumée mais de ne pas entrer pour rejoindre son père et mettre la main à la pâte. Le cœur menaçant de flancher, les premiers kilomètres avaient été compliqués à aborder puis Reyna avait lâcher prise et s'était laissée grisée par la vitesse en se disant tant pis pour les excès. Être une fille respectueuse de tout ne lui avait pas franchement réussit aux dernières nouvelles alors un écart, juste un avant, ce n'était pas grand chose.

Ses oreilles bourdonnaient encore à cause de la musique à fond dans la voiture, la jeune femme en avait peut-être un peu trop fait dans sa volonté de liberté. C'était légèrement perturbant. D'ailleurs, elle avait erré toute la journée, un peu perdue, dans les grandes avenues de la grande pomme avant d'atterrir en fin d'après-midi à Central Park. Elle aurait pu travailler au moins la matinée et partir un peu après mais elle n'avait pas su résister à l'envie de jouer les touristes. Après tout, New-York n'était pas très loin de chez elle, elle s'y était déjà rendue mais sans prendre le temps de visiter. Jamais, sauf aujourd'hui. Avant, l'idée aurait parût saugrenue mais ça ne l'était pas tant que ça. Reyna s'était aperçue qu'elle ne connaissait pas tant que ça. Maintenant le groupe à quelques pas, elle se sentait apaisée. Prête à échanger avec ses camarades d'aventure qu'elle n'avait pas trop osé aborder lors de la réunion. « Salut » s'adressa t-elle aux trois personnes présentes. (@Boo Hansen) (@Joséphine Davis) (@Jay Lee)« Je peux me joindre à vous ? » Avec trois bus possible, elle devrait pouvoir faire connaissance avec au moins une qui serait avec elle.


Dernière édition par Reyna Alethario le Dim 23 Avr 2017 - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 209
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : Astrid Bergès-Frisbey
Crédits © : gasoline

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 500$ et cb
Dans ton sac : son téléphone portable, son chargeur, son agenda, des écouteurs, des mouchoirs, le flyers du road trip, un boitier de lunettes de soleil, une petite trousse avec un paquet de clopes et un briquet, un livre de poche, son porte feuille avec tous ses papiers, un vieux walkman avec des cassettes.

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 16:08


    Premier réveil d’une nouvelle vie. Du moins, du départ de sa nouvelle vie. Nuit tranquille après avoir checké de nouveau ses affaires pour son sac. Tout était près depuis plusieurs jours, mais c’est qu’elle ne voulait rien oublier Brune. Puis ne sachant plus ce qui pouvait bien lui manquer, elle ferma son gros sac de randonné avec la conclusion qu’elle pourra acheter ce qui lui manque sur la route de toute façon. Epuisé, elle s’était endormie tel un bébé. Enfin le matin. LE matin plutôt. Elle s’était préparé en toute hâte, avait enfilé ses vêtements préparé la veille après avoir profité de sa longue douche chaude. Dernière dans cette salle de bain beaucoup trop grande à son gout. Son sac l’attendait déjà à l’entré, posé soigneusement par les mains d’Alice, sa nourrice comme elle l’aime l’appeler depuis son arrivé en terre américaine. Son père l’attendait pour un petit déjeuné bien trop copieux. Brune le taquine en lui demandant qui était les autres invités avant de l’embrasser sur la joue. Il était plus stressé qu’elle, angoissé de laisser partir sa fille unique dans une telle aventure, l'identifiant plus comme une princesse qu'une aventurière. Il essaie une nouvelle fois de la faire changer d’avis. En vain. Alors il capitule, la serre dans ses bras et lui répète une énième fois de faire attention.

    Elle quitte l’hôtel de son père, sac à dos sur les épaules, casquettes sur la tête, saluant chacun des employés et plus particulière l’homme qui garde toujours si vaillamment l’entré. Elle lui demande de bien surveiller sa moto qui n’allait plus rouler pendant ces six longs mois et qu’elle laisse derrière elle avec tristesse. Il rigole. Elle est déjà loin. Alors elle s’active dans les rues qui n’ont visiblement par dormi. Rendez-vous dans central park, juste une rue à traverser pour la Brune dont le bonheur ne fait aucun doute. Elle serait capable de dire bonjour à chaque personne qu’elle croise, mais se retient de les garder pour le groupe qui allait bientôt être le sien. Elle se presse. Elle cherche. Puis elle trouve. Ce petit groupe qui commence à se former. Evidement elle reconnaît les trois organisateurs à qui elle attribue son plus beau sourire et un petit signe de la main. Arrivant quasiment en même temps qu’une autre brune (@Reyna Alethario) dont la demande se joindre aux premiers arrivant vient de se poser. « Je peux aussi ? » se permettait-elle en adressant un sourire à chacun. « Oh, je m’appelle Brune. » Son accent frenchie ne fera de doute à personne tout comme sa sociabilité. Pas le temps qu’on le lui permette, elle s’assoit sur un petit bout de tissus près des autres, laisse son sac tomber non loin et se permet de prendre quelques chips bien qu’elle sort d’un petit déjeuner digne de la royauté. « J’ai tellement hâte de voir tout le groupe et les bus ! Pas vous ? » Et voilà. Que l’aventure comment !

_________________

( Browns do not count for plums. Not that there. )


Dernière édition par Brune Morelle le Dim 23 Avr 2017 - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mungo


Tes messages : 451
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : adam gallagher
Crédits © : moi (ava+gif) ; bat'phanie (signa)

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 300$ + CB
Dans ton sac : objets obligatoires
appareil photo gros objectif
ordinateur portable
caméra gopro
carnet en feuilles recyclées
crayon à papier
téléphone portable
"le petit prince"
des cigarettes industrielles
un briquet zippo
une photographie de sa soeur

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 18:34

La nouvelle était arrivée quelques jours auparavant ainsi que les différents documents nécessaires à l'embarquement. J'avais fait ma valise avec soin, emportant le matériel nécessaire au voyage et à la bonne réussite de mon travail. J'avais ensuite embarqué au matin dans un vol Washington-New York pour rejoindre Central Park et le lieu de rendez-vous.

J'étais donc arrivé dans les premiers. Quelques personnes étaient déjà présentes, ainsi que les trois chauffeurs. D'après mon DRH j'allais embarquer à bord du Mungo. Un rapide coup d'oeil au flyer m'avait directement annoncé la couleur : j'allais voyager avec quelques hippies fan d'encens et de ukulélé. Mais qu'importe. Au moins je pourrais fumer au calme en écoutant les voix criardes entonner des chants bohèmes.

J'avançais vers le petit groupe, profitant du calme pour allumer une cigarette et tirer une bouffée nocive. Depuis l'université je n'avais pas réussi à décrocher de cette merde. Salut. Vous êtes là pour le road trip j'imagine ? Demandais-je au petit groupe qui s'était formé, focalisant mon attention sur la jolie brune dont j'étais géographiquement parlant le plus proche @Brune Morelle . Moi c'est Chad. Et visiblement j'embarque dans le Mungo. Et vous ? Je les gratifiais d'un sourire franc, tirant sur ma cigarette et recrachant la fumée sur le côté pour éviter de les déranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 390
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : Sahara Ray
Crédits © : hedgekey (a) the blue fox (g)

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 550$
Dans ton sac : ton portefeuille | un stylo | tes écouteurs | un album photo de ta sœur, son parfum et son fantôme | une bouteille d'eau | un briquet | des capotes | tes lunettes de soleil | des bijoux qui se baladent | une GoPro | une clope | un chargeur | de la crème solaire | un string | un rouge à lèvres | un polaroid | une boite de pilules
Relations : jay (partner in crime) thalia (voisine de lit)




MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 19:03

Avachie sur la couverture. Tu te remets du trajet que tu viens de parcourir pour arriver jusqu’ici. La dernière fois que tu retrouves dans ces embouteillages. Ça c’est une bonne chose. Mais t’as franchement pas l’air d’une aventurière dans l’état que t’es pour si peu. T’espère ne pas avoir à porter ce sac trop souvent. Vous ne tardez pas à être rejoint par un type (@Jay Lee) que tu te rappelles avoir croisé à la réunion. Y’avait pas une tonne d’asiatique, alors tu t’en souviens. « Salut ! » Il s’installe à coté de toi et sort des victuailles. S’il te prend par les sentiments, vous allez vous entendre. T’as bien besoin de ça. Tu prends une canette, t’es pas du genre à refuser ce qu’on t’offre de toute façon. « Tu es mon sauveur. » Tu affirmes en riant et te désaltérant. Ça fait du bien. « Merci. » Tu finis par lui dire. Ta santé avant la politesse, désolée. Deux autres nanas arrivent et veulent vous rejoindre. (@Reyna Alethario@Brune Morelle) « Allez-y. » Tu leur réponds en leur indiquant les places encore libre sur votre couverture. T’as pas de raison de dire non. C’est pas réserver. Et au pire, elles font bien ce qu’elles veulent. Va bien falloir apprendre à s’attendre si vous voulez tenir les six prochains mois. Brune soulève la question des bus. C’est vrai que ça t’intrigue pas mal cette histoire. Savoir avec qui tu vas vivre c’est important. Surtout qui tu vas faire chier avec ton sale caractère. Un certain Chad vous rejoint. (@Chad Winter) Il est dans le mungo. Ce ne sera pas l’un de tes compagnons puisque tu seras dans le doobie. Tous les bus avaient l’air sympa, mais tu penses te sentir plus à ton aise dans celui-là. Les sports extrêmes. L’ambiance familiale. Ça te correspond plus. C’est ce que tu attends de ce voyage. Tu lèves ta tête vers le blond. Il est pas mal. Tu ne te prives pas pour mater. Un sourire charmeur. « Dommage on sera pas ensemble. » Tu affirmes avant de te retourner vers le groupe autour de toi. L’un d’eux va forcément partager ton aventure. Un air malicieux sur le visage quand tu leur demande. « Qui va devoir me supporter dans le doobie alors ? » Ils ne savent pas encore ce qui les attend. Tu savoures.

_________________

i hate you. i love you.

Do we need somebody just to feel like we're alright ? Is the only reason you're holding me tonight ? 'Cause we're scared to be lonely. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Invité


MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 19:54

Lorsque le jour de partir était venu, je n'ai pas fait les choses à moitié. Ma valise et mon sac étaient déjà prêts la veille ; il était hors de question d'oublier quoi que ce soit. Six mois, ce n'est pas rien. Ça risque de vite passer avec un tel rythme, mais tout de même. J'ai pris mon taxi direction Central Park. Ici, j'allais retrouver les trois organisateurs et tous mes compagnons de voyage. Lors de la distribution des formulaires, j'étais arrivée vraiment à la bourre, quasiment tout le monde était déjà parti. Hey, j'suis pas du matin. Les organisateurs étaient toujours sur place heureusement, même si ils se sont bien foutus de ma gueule. Je n'ai pas vraiment eu l'occasion de rencontrer qui que ce soit, à part eux. Il était temps d'arranger ça. Après, il ne faut pas s'attendre à ce que je fasse une montagne d'efforts non plus. Mon forfait de paroles est limité et je crève la dalle, putain. Vous savez ce qu'il se passe quand je crève la dalle ?

Maintenant descendue de mon taxi, j'observais autour de moi. J'ai vite vu un petit attroupement. Je reconnus à bonne distance le visage des organisateurs ; j'étais arrivée à bon port. Heureusement cette fois c'était pas le matin, sinon je serais encore en train de baver dans mon lit. J'étais plutôt en avance, il n'y avait même pas encore une dizaine de gens sur place.

Ne voulant pas trop m'imposer, je me suis contentée de m'approcher doucement de tout le monde. « Salut ! » Après ça, je les ai laissés continuer leur discussion et je me suis installée à côté d'un jeune homme que j'ai jugé très bien équipé en bouffe. (@Jay Lee) Vous l'aurez compris, c'est un choix stratégique, j'ai vraiment trop une vieille dalle pour laisser l'occasion passer. Visiblement, il a invité tout le monde à se servir, alors je l'ai fait sans plus attendre. Je lui ai adressé un grand sourire. « Merci pour la bouffe !! » Peut-être que j'avais l'air trop heureuse de manger. Peut-être qu'à présent on m'avait déjà fichée comme la crevarde du groupe. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
mungo


Tes messages : 8
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : nekfeu
Crédits © : absolut blank

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 413$
Dans ton sac : le portefeuille et le questionnaire du vrai joaquim nolan (et sa thune), un briquet en plastique, du tabac à rouler, quelques grammes de beuh, une casquette des ravens de baltimore, un stylo qui ne marche presque plus, des feuilles A4 pliées et rangées à l'arrache, le bouquin de kerouac pour faire bonne mesure mais qu'il n'ouvrira sans doute jamais.

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Dim 23 Avr 2017 - 23:51

Joa, il débarque sans pression. Un sac à dos de creuvard contenant le peu d’affaire qu’il possède, le blase d’un type rencontré la veille dans la tête et il avance vers le point de rendez-vous noté sur le formulaire dérobé. Lui, tout ce qu’il a compris, c’est qu’il y avait une bande de hipster puant certainement le patchouli prêt à se barrer de la ville aujourd’hui même, et comme il venait de se faire virer du canapé qu’il squattait par son proprio, il a jugé que c’était le bon moment pour tirer sa révérence. Donc voilà, il se ramène dans le parc avec son sourire de petit merdeux sympathique et avise du regard les bus cradingues garés sur le bas-côté de la route, non loin de là où se trouve déjà un petit groupe de participants. Du moins, il suppose qu'il s'agit bien d'eux. Ces gens-là, il ne les a jamais vu de sa vie, pas même les organisateurs parce qu’il arrive sur place en impro total avec seulement quelques bribes d’informations qu’il a pécho auprès du pauvre gars dont il a volé les affaires. Mais en vrai, c'était plutôt une bonne action. A l'heure qu'il est, le gueux doit à peine venir d'émerger dans sa chambre d'hôtel pourrave et être la tête au fond des toilettes pour évacuer les quelques litres d'alcool ingéré. Lui, plus qu'un voleur, il se voit comme un brave type qui évite de gaspiller une belle opportunité. Et la thune qu'il a chopé en plus, c'est juste pour le service qu'il rend gracement. Sans déconner, il tenait pas la route pour entamer ce voyage. Joaquim Nolan. Le personnage, il l’a à peine en tête, mais il s’en fout. Lui, il y va à l’arrache. Maître du free-style, il élague, il fait passer mensonges et incohérences avec sourire comme un vrai expert de l’enfumage. « Cool, t’as ramené de la bouffe. Bon esprit d’initiative, frère. » il déclare à la crevette (@Jay Lee) qui vient de sortir de quoi grignoter. Y’a du soda, y’a des chips, soit la base de son alimentation personnelle. Il se pose tranquillement auprès des autres sans guère s’annoncer davantage, la main déjà tendu vers l’une des boissons mise à disposition. De toute façon, Joa, ce n’est pas le genre de type à se sentir mal à l’aise ou pas à sa place, même quand il n’a rien à foutre là. Y’a une blonde toute mignonne (@Joséphine Davis) qui prend la parole et lui, il l’imagine déjà en short riquiqui au milieu du désert de l'Arizona.
« Je me porterais bien volontaire… » il lance en levant sa canette à son attention. Genre t'inquiètes, je te supporte quand tu veux. Sauf qu'il n'est même pas fichu de se souvenir du nom du bus dans lequel il est censé embarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 25
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : kim taehyung
Crédits © : neo venus

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 500$
Dans ton sac : calepin, harmonica, bouquins, cigarettes, chewing gum, stylo, un vieux bandana,

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Lun 24 Avr 2017 - 1:34

Quelques personnes s'étaient jointes au petit groupe. Il semblerait que la nourriture ait fait son travail et attiré les gens comme des mouches. Jay but une gorgée de son coca, rafraichissant son palais. Heureusement qu'il avait acheté en conséquence vu comment les mains se jetaient sur les chips et les soda. 《Allez-y! Bouffez! Vous gênez pas.》 dit-il en enffouant une poignée de chips de sa bouche. Il se tourne vers la grande blonde qui ressemble à un mannequin, Jo. 《Je serais dans le doobie aussi. Je sais pas lequel de nous deux sera le plus insupportable.Il paraît que je ronfle et que je pète dans mon sommeil.》 Ce vieil humour ... Enfaite non oubliez l'humour, c'est sérieux ce qu'il dit. Ses amis l'ont déjà filmé lorsqu'il dormait et c'était assez véridique. Il enfourna une autre poignée de chips dans sa bouche et avala une autre goulée de coca. Si on observait Jay manger on aurait du mal à deviner de quel niveau social il provient. Parce que Jay c'est un specimen un peu à part. Diamétralement opposé à ce qu'il est censé représenter et faire. Il plongea la main dans son sac et sortit son téléphone ainsi qu'une petite baffe bluetooth. 《La bouffe c'est bien mais faut mettre un peu d'ambiance aussi sinon on se fait chier.》 Il alluma la mini ampli et checka sa playlist qui compta un nombre incalculable de musique de genre différent. Il lança le son , le mettant à un volume moyen permettant tout de même la possibilité aux conversations de suivre leur cours. 《J'espère que ceux qui seront avec moi vous aimez la bonne musique parce que j'vis pas sans.》

_________________

   
   

       

           

       

       Il donne à manger avec la cuillère et crève les yeux avec le manche. Alors tu continues à bouffer sans même te rendre compte qu'il te sert de la merde.
© Frimelda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 205
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : amelia zadro
Crédits © : chadounet

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 236,74 $ et une cb.
Dans ton sac : l'essentiel bien compartimenté, un carnet de voyage en cuir, un stylo plume et des crayons colorés, un iPod rangé par playlist, de la crème pour les mains à l'odeur sucrée, un rouge à lèvres nude, Lolita son livre favori, des capotes, des chewing-gum, des bonbons acidulés, un lomo'instant, son parfum, des lunettes de soleil, un élastique, les cendres de papa, les derniers mots de maman, le superflu en bordel.
Relations : ♔ ryder, tobs.


MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Lun 24 Avr 2017 - 2:16

Le plan, répété maintes fois d'une voix cristalline (quoique légèrement oppressante) est clair : il leur faut sociabiliser avant la montée dans le bus, où ils ont pour seule obligation celle d'être collés-serrés. Ou plutôt, celle de ne pas abandonner Daisy, sous aucun prétexte. Les notions d'intimité, de se retrouver seul avec soi-même et toutes ces foutaises, elle ne connaît pas et pire encore, elle s'en moque royalement. Elle, c'est l'éternelle môme trop effrayée par les croque-mitaines qui se terrent en elle et la dévorent dès les lumières éteintes pour respecter les règles les plus élémentaires du vivre-ensemble. Dee, tu lui donnes une phalange et elle s'empare de ton bras, elle t'étreint tout entier et se glisse dans tes draps au beau milieu de la nuit, lorsque les ombres lui mordent les talons. Elle ne demande rien d'autre que la mélodie d'un souffle apaisée contre sa peau qui la rassure et une présence à portée de ses doigts, de sa voix. Et c'est déjà beaucoup. Ils pénètrent à Central Park, tous les trois, comme depuis près de vingt ans, les jambes lourdes d'avoir à nouveau arpenté le bitume toute la journée, pour se gorger de New York jusqu'à la prochaine fois ... qui ne viendra peut-être pas. Le sac de Dee lui scie les épaules, trop lourd pour sa carrure de brindille qui aurait oublié de grandir, mais elle ne se plaint pas. Et pourtant, elle adore le faire, Daisy, geindre sur tout et n'importe quoi avec ses moues attendrissantes et ses sourires à renverser les coeurs, jamais sérieusement. Mais ce road trip est une chance trop jolie pour la ternir de son humour souvent branlant alors elle ne dit rien, babillant sur New York, sur cette aventure en devenir, sur eux et ce qu'ils feront dans six mois, une fois changés. Non mieux, transformés.
Car ils vont être bouleversés, pas vrai ? Dee, éternelle optimiste, se rêve papillon libéré d'une chrysalide étouffante. Elle se songe semblable mais différente, dans une version exaltée d'elle-même, meilleure, qu'elle peine à peindre. Elle imagine surtout ses amis, pour qui elle donnerait tout. Un Ryder plus assuré, un Toby apaisé. Un Ryder qui réalise sa valeur, qui ose vivre ses rêves, et un Toby moins fermé, moins prompt à serrer les poings et la mâchoire pour souffrir sans eux. Elle rêve surtout à eux, à leurs mains jointes plus fort, à leur bulle renforcée, à leurs sentiments plus palpables encore, moins timorés. Le coeur au bord des lèvres, palpitant trop fort à mesure que ses pas la rapprochent du point de rendez-vous, Daisy vacille sur ses jambes roseau, mue par une excitation qu'elle peine à cacher, le formulaire sagement glissé dans la poche de son jean. Les silhouettes se découpent dans le soleil déclinant et elle pivote gracieusement sur sa silhouette longiligne, pour glisser des lèvres fébriles sur la peau fraîche de ceux qui lui sont plus essentiels que n'importe quel organe défaillant qui la compose. "Bon. A partir de maintenant, on fait comme si on se connaissait pas. Enfin, non, mais vous avez saisi l'idée." Oui, sans doute, vu que tu l'as rappelé déjà trois fois. Et elle a même répété qu'une fois dans le bus, ils seraient à nouveau une seule entité supposée manger ensemble, dormir ensemble (enfin, à côté) et passer le plus clair de leurs journées ... ensemble. "Tobs ? Sou-ris." conclut Daisy en le dévorant tendrement de ses opales trop claires avant de gratifier Ryder d'un sourire étoilé supposé l'encourager à se mêler sans appréhension à la foule. Normalement, c'est facile pour elle, de danser autour des conversations, d'effleurer les autres et de s'immiscer dans les groupes déjà formés : Dee, elle est passée maîtresse en la matière, de derrière son comptoir, mais elle n'a connu que l'univers étroit d'Hoxie, où les visages finissaient par devenir familiers, même les inconnus. Elle n'a pas peur, pourtant. De l'inconnu, des autres, des conversations chantantes et d'une proximité qui la grise alors elle esquisse les premiers pas loin d'eux, pour saluer @Craig, @Dan et @Lloyd d'un "Hey !" jovial et attarder ses prunelles reconnaissantes sur les traits du bon samaritain de la troupe aka son chef de bord et accessoirement futur préféré. "C'est une super idée, ce pique-nique, merci !" note-t-elle, languide tout en laissant ses grands yeux de chat couler dangereusement en direction dus bus au charme ensorcelant. "J'veux dire, même si on crève déjà d'envie de monter dans les bus et de prendre la tangente..." murmure-t-elle de son timbre suave de sale môme. Daisy, elle est toujours impatiente, funambule qui sprinte sur le fil des sensations au lieu de prendre le temps de les ressentir pleinement. Elle tait les mots (trop nombreux) qui cognent contre ses dents d'opaline en mordant sa lèvre et s'éloigne d'à peine quelques pas, en direction de la musique qui s'élève d'une enceinte, assez pour égratigner ses oreilles fragiles, habituées au rock ou à la folk, à la voix de Johnny Cash chère à Tobs ou à celle de Cat Stevens, qu'aime tant Ryder. Dee se laisse choir délicatement sur un drap, entre une blonde à la recherche de ses acolytes ("@Joséphine Davis"), un type à l'aise qui furète déjà près des boissons ("@Joaquim Nolan") et ... le fameux terroriste musical ("@Jay Lee"). Il évoque la bonne musique et Daisy papillonne jusqu'à lui, un demi-sourire juste assez lascif pour ne pas paraître désobligeant, peint sur ses pulpeuses. "C'est ça, que t'appelles de la bonne musique ?" s'esclaffe-t-elle gaiement de son timbre rauque un rien chantant, qui désamorce d'emblée la bombe de sa boutade, alors que Dee renchérit, tout en chipant un verre déjà servi, qui appartient probablement à quelqu'un ... ce qui ne l'a jamais arrêtée auparavant. Elle glisse une gorgée d'alcool entre ses lèvres et reporte ses opales attentives, curieuses, sur les visages alentours. Et putain, elle ne sait pas quoi dire. C'est pas Daisy, reine du chitchat inconséquent, psychologue de comptoir à ses heures perdues, comédienne accomplie sur les planches. Dee, qui a toujours un mot pour tout le monde, qui s'attarde sur les bancs publics pour chasser la solitude des vieux cons, copine avec les adolescents dégingandés et jette son dévolu sur leurs papas. Mais c'est facile, quand on a la désinvolture au bord des lèvres, quand on se fout de tout et qu'il n'y a pas besoin d'essayer trop fort. Ici, la môme se met une pression d'enfer, bien décidée à vivre six mois idylliques, pas moins. Elle l'a bien mérité, qu'elle estime, le karma lui a assez déversé les entrailles sur le trottoir et maintenant, sa vie devrait juste être jolie et facile. Comme elle le désire. Doucement, elle glisse un regard dévot en direction de Ryder et Toby, tant pour s'assurer de la réussite de leur entreprise que pour retrouver l'aplomb contagieux, indicible, qu'ils ont toujours perçu en elle. Mais Daisy, elle n'est pas faite pour une pression qu'elle ne ressent jamais alors la seule question qui éclot c'est celle-là, douloureusement banale. "Vous êtes venus de loin ? " qu'elle demande de l'air de celle qui se soucie réellement de la réponse. Parce que derrière le vernis de la simplicité, c'est important finalement. Ceux qui viennent de loin, de très loin, ceux qui ont tout abandonné pour l'éventualité d'un voyage initiatique, ils sont comme elle, comme eux : ils n'ont rien à perdre. Tout à gagner.

_________________

light of my fire, fire of my loins.




Dernière édition par Daisy Donovan le Lun 24 Avr 2017 - 11:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 390
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : Sahara Ray
Crédits © : hedgekey (a) the blue fox (g)

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 550$
Dans ton sac : ton portefeuille | un stylo | tes écouteurs | un album photo de ta sœur, son parfum et son fantôme | une bouteille d'eau | un briquet | des capotes | tes lunettes de soleil | des bijoux qui se baladent | une GoPro | une clope | un chargeur | de la crème solaire | un string | un rouge à lèvres | un polaroid | une boite de pilules
Relations : jay (partner in crime) thalia (voisine de lit)




MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Lun 24 Avr 2017 - 3:21

Le cercle ne cesse de s’agrandir et t’essayes de suivre tant bien que mal les nouvelles arrivées. T’as profité de la vue du beau blond quelques secondes. Et maintenant t’essayes de savoir qui va être dans ton bus. Ça peut être bien de commencer à faire connaissance. Il doit forcément y’en avoir un parmi eux. Une voix surgit. Un mec est apparu à coté de toi sans que tu l’aies remarqué. (@Joaquim Nolan) Tu te tournes vers lui. Ça aurait été dommage de le manquer celui-là. Beau brun. Bad boy. Tu vois où il veut en venir et ça te plait. Tu lèves ta canette aussi et tu lui fais ton plus beau sourire. Le regard malicieux. La voix caressante. « Avec plaisir. Je pourrais te garder une place près de moi. » Qu’il soit dans ton bus ou non, t’oubliera pas cette promesse. Rien de mieux que du rentre dedans pour faire des rencontres. Et ça t’amuse pour être honnête. Tu te complais à te faire mater, envier, désirer. Bon. Ta position ne te met pas à ton avantage. Faut que tu te reprennes. Alors tu te redresses et replies tes jambes sous toi. La jupe remontée chastement sur tes cuisses et la poitrine en avant. C’est quand même mieux. Là c’est au tour de @Jay Lee de reprendre la parole pour t’annoncer faire partie du doobie. Tu apprécies son humour. Tu ris sans retenue. La discrétion tu connais pas. Franchement, t’es enthousiaste à cette idée. « Ah mais c’est trop bien ça, Jayjay ! Je sens que c’est le destin, on est fait pour s’entendre ! Par contre, tu dormiras loin de moi. Je déteste qu’on me fasse chier, surtout quand je dors. Alors je risquerais de te massacrer. » Tu t’exclames et ris toujours. On pourrait croire que tu exagères. S’il savait. Tu es bel et bien aussi terrible. Tu supportes pas qu’on te réveille. Au risque d’être exécrable. Oui, encore plus que d’ordinaire, c’est possible. Tu te permet un petit surnom en plus. Tu te permet tout. Il propose de la musique ensuite. Amen. Tu le sens bien celui-là. Le son qu’émet l'enceinte accompagne désormais vos discussions et résonne à plusieurs mètres à la ronde. Mais t’as pas oublié pour autant l’homme non loin de toi à qui tu continues de jeter de petit coup d’œil intéressé. Jusqu’à ce qu’une brune (@Daisy Donovan) vienne se mettre entre vous. Tu  tires un peu la gueule sur le coup, mais c’est vrai que vous êtes de plus en plus serrés. Déjà, elle tacle ton nouvel ami. Un léger sourire flotte sur tes lèvres devant son aplomb. Elle semble relativement mignonne comme fille. Agréable à regarder en plus. Mais piquante, visiblement. « Brooklyn. On peut appeler ça loin quand on voit le temps qu’il faut pour venir jusqu’ici. » Tu lâches avec un soupire, toujours blasé de cette première épopée.

_________________

i hate you. i love you.

Do we need somebody just to feel like we're alright ? Is the only reason you're holding me tonight ? 'Cause we're scared to be lonely. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
mungo


Tes messages : 451
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : adam gallagher
Crédits © : moi (ava+gif) ; bat'phanie (signa)

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 300$ + CB
Dans ton sac : objets obligatoires
appareil photo gros objectif
ordinateur portable
caméra gopro
carnet en feuilles recyclées
crayon à papier
téléphone portable
"le petit prince"
des cigarettes industrielles
un briquet zippo
une photographie de sa soeur

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Lun 24 Avr 2017 - 12:44

Une jolie blonde aux formes avantageuses me répond, un sourire charmeur affiché sur ses lèvres généreuses. Elle est le genre de femme qui pourrait me plaire. @Joséphine Davis . Dommage. Mais y'a toujours moyen de s'arranger Je réponds, ponctuant ma phrase d'un rapide clin d'oeil. J'ai toujours été un peu comme ça, manquant parfois volontairement de tact, jouant avec les flammes, quitte à en froisser certains. J'élargis la commissure de mes lèvres dans un sourire en coin avant de détourner mon attention et de passer à autre chose. La fumée qui s'échappe de mes lèvres m'enivre, et le soleil dans le ciel confère à l'atmosphère un air de vacances certain.

Une nouvelle venue s'ajoute au groupe, et rapidement de nouvelles têtes se font connaître. @Daisy Donovan. Washington pour ma part. Je réponds, calmement, par politesse. Je viens d'assez loin, j'en ai conscience, mais des road trip comme ça, ça court par l'Amérique, alors un peu de route ça fait de mal à personne. J'écrase la fin de ma cigarette, me détachant du groupe quelques instants pour aller la jeter dans une poubelle avoisinante. J'ai toujours détesté balancer mes mégots dans la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 209
Inscription : 16/04/2017
Ta célébrité : Astrid Bergès-Frisbey
Crédits © : gasoline

Ta présence ici : Je suis là !
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 500$ et cb
Dans ton sac : son téléphone portable, son chargeur, son agenda, des écouteurs, des mouchoirs, le flyers du road trip, un boitier de lunettes de soleil, une petite trousse avec un paquet de clopes et un briquet, un livre de poche, son porte feuille avec tous ses papiers, un vieux walkman avec des cassettes.

MessageSujet: Re: EVENT 1. CENTRAL PARK   Lun 24 Avr 2017 - 17:30


    A peine assise que la Brune fut rejoint par un autre membre @Chad Winter. Un jeune homme au physique charmeur. Elle lève son regard et acquiesce sa question d’un signe de tête. Petit décalage de son fessier pour lui laisser de la place qu’il choisie ou non de prendre. L’odeur de sa cigarette lui donne envie d’en prendre une à son tour. Paquet dans une poche de son sac, briquet avec. Elle en tire une au hasard avec le bout de ses lèvres et comme un réflexe l’allume dans la foulé. A la première expiration de la fumée elle regarde si l’épais fumé ne gêne personne.

    De nouveaux arrivants. De nouvelles présentations et quelques questions. L’interrogation sur les bus fut exprimée. Le mungo pour l’homme au physique charmeur. Dommage. Le doobie pour la blonde @Joséphine Davis et l’asiatique @Jay Lee dont tu ne connais le prénom étant arrivé après. Fou rire général pour les quelques remarques posées là. Toute sourire, elle tire sur sa cigarette. « Le rooster pour moi ! Et je suis française mais je vis ici depuis plusieurs années… » Elle évite de préciser qu’elle venait exactement de la rue d’en face l’entré principale. Ne voulant pas préciser non plus dans quel hotel luxueux elle habitait et d’autant plus que c’est celui de son propre père. Non. Ce côté friqué elle se gardait bien de ne pas l’avouer tout de suite. Cela se découvrira peut être. Où peut être pas. Mais elle n’en pipera aucuns mots. Une nouvelle taffe. Elle détourne son regard et le laisse se poser un instant sur une nouvelle arrivée @Poppy Osborne. Discrète. Elle se rappelle d’elle à cause de son malaise lors de la réunion. Elle lui adresse un sourire sincère. Elle paraît plus jeune que les autres. Peut être pas.

_________________

( Browns do not count for plums. Not that there. )


Dernière édition par Brune Morelle le Lun 24 Avr 2017 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EVENT 1. CENTRAL PARK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
la belle colère :: les escales - zone rp :: NORTHEAST :: NEW YORK :: NEW YORK CITY-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: