Partagez | 
 

 late night walk (faust)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
doobie


Tes messages : 51
Inscription : 01/05/2017
Ta célébrité : Ali Michael
Crédits © : déambule

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : deux tickets restaurant mdr
Dans ton sac : un thé glacé plus vraiment glacé, des lunettes teintées qui protègent pas des uvs, un vieux pull jacquard, une paire de chaussettes, deux paquets de biscuits, une nintendo 3ds, un carnet à dessin, appareil photo, stylos et feutres, une photo de son ex, deux malabars, un bracelet en tissu usé.
Relations : thalia
faust
oxlene
nae


MessageSujet: late night walk (faust)   Dim 14 Mai 2017 - 22:54

La symétrie des couloirs t’a jamais fait mal aux yeux Faust? Leur insupportable décadence au milieu des foyers humains, quitte à individualiser les petites bonnes âmes par boxes de un à quatre, est-ce-que tu connais le délirium affolant des néons-motels, et les couleurs maussades étalées sur les murs, des mains désespérées qui s’accrochent, se décrochent. Entre deux montagnes d’emmerdes, ça t’es déjà venu à l’esprit, pas vrai?

Une épaule dénudée, l’autre rougie de s’être appuyée sur le matelas tendre et bleuet, par terre des lettres laissées en vrac comme à découvert: plonge dans ma vie , tu sais, je me suis noyée, ça remonte à la dix-septième année. (Retour dans le passé, loin avant la tempête) Wilma a le tic nauséeux de la nicotineuse pro, elle a arrêté il a y a quelques mois. Dans les hôtels, elle aime ne rien entendre sinon les bruits sourds des murs entre eux, dansant parmi les disputes anodines, pourtant prévisualisant les fins de marée dévastatrices.
Et Wilma, et Faust aimaient tracer des chemins en boucle, pour s’éviter, s’éviter, s’éviter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 45
Inscription : 02/05/2017
Ta célébrité : yuri pleskun
Crédits © : Shouu

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 103 $ & cb.
Dans ton sac : un carnet à spirale, des crayons de papier parfaitement taillé, une paire de clé avec une guitare et une paire de dés (bleu & noir) en guise de porte clé, deux briquets blancs, un zippo pas encore gravé, des lunettes de soleil, une chevalière, un chargeur de téléphone, une paire d'écouteurs jaune, des clopes, une photo polaroid de son frère et lui usé & corné sur le coin gauche.
Relations : wilma
thalia
nae
daisy



MessageSujet: Re: late night walk (faust)   Mar 16 Mai 2017 - 1:25

similaire. trop similaire. et on recommence, entre les quais de gare de chaque côté des rails de train, les bords de fenêtre sur lesquels s'accumulent des cendriers improvisés, les toits, corps allongés sur le gravier et les capuches rabattues. vous vous remettez à sillonner les couloirs d'hôtels. faust, il sait toujours pas si il a envie de croiser certains fantômes au détour d'un couloir un peu trop vide. faut croire qu'il a du se poser la question de lui même.
en voyant un bout de son cœur apparaître sur la moquette rouge et usée. un bout qu'il avait enfoui, et qui vient percuter ses poumons avec la force d'un poing. le brun, il essaye de reprendre son esprit, le même qui vient de se paumer dans la nature morte peinte dans les yeux de la brune.
il pense à la laisser s'échapper, à faire demi tour. mais c'est trop tard. vos corps s'emmêlent, ne savent plus comment se décaler. décadence des mouvements. on se met à sautiller d'un côté en espérant que l'autre bouge dans l'autre sens. et ça devient un méli-mélo de regards gênés, soupirs maladroits et d'excuses silencieuses.
pause. faust s'arrête, attrape avec toute la délicatesse dont il est capable les épaules de wil. et les fait tourner d'un demi tour. mieux. reste plus qu'à se retourner pour continuer son chemin.

_________________

que j'passe mes nuits entre cachetons et insomnies
et que j'vais m'battre, pour reconstruire un apprenti, un repenti
et tant pis, si ça m'prend toute une vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 51
Inscription : 01/05/2017
Ta célébrité : Ali Michael
Crédits © : déambule

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : deux tickets restaurant mdr
Dans ton sac : un thé glacé plus vraiment glacé, des lunettes teintées qui protègent pas des uvs, un vieux pull jacquard, une paire de chaussettes, deux paquets de biscuits, une nintendo 3ds, un carnet à dessin, appareil photo, stylos et feutres, une photo de son ex, deux malabars, un bracelet en tissu usé.
Relations : thalia
faust
oxlene
nae


MessageSujet: Re: late night walk (faust)   Mar 16 Mai 2017 - 18:29


since the last time we kissed i learned one thing or two,
i want to try them on you- i want to try them on you
Traverser le mur de l’espace-temps, ou la limite entre deux zones, c’était un défi risqué. Pas même un défi, une épreuve dont on ne sortait pas vivant, ou sinon vivant, alors pas humain. De la douceur des nuits elle se souvient peu, elle sait que l’accent tendre de Faust coulait souvent contre ses hanches. Elle connaissait des univers sans Faust mais elle en connaissait de trop nombreux où il avait été aperçu, c’est pour ça que l’exil entre Floride et Paris était un luxe qu’elle pouvait se permettre.

Succombe surtout pas à la logique sociale de la douceur faciale quand la gêne est présente, ses mains sur toi ce n’est qu’un leurre pour te tenir à distance. Il a des mains de vieux maintenant. Ouais le genre de mains qui baignent dans le cambouis ou traînent dans les cheveux d’inconnus appréciables; petites chairs délectables. Il a toujours ce tremblement anodin mais remarquable, au bout des doigts. Faust, Faust, FAUST, FAUST.

Court-circuit provoqué, Wilma titube sur le côté.

Ouais ravie de t’avoir rencontré aussi.

Mais c'est rien, même pas un chuchotement.
'Salut.' Puis elle enchaîne, avec ses pas saturés, dénaturés, elle tourne au premier virage, elle suffoque pour trois malheureux mètres. Non, elle veut pas, elle veut pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
rooster


Tes messages : 45
Inscription : 02/05/2017
Ta célébrité : yuri pleskun
Crédits © : Shouu

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : 103 $ & cb.
Dans ton sac : un carnet à spirale, des crayons de papier parfaitement taillé, une paire de clé avec une guitare et une paire de dés (bleu & noir) en guise de porte clé, deux briquets blancs, un zippo pas encore gravé, des lunettes de soleil, une chevalière, un chargeur de téléphone, une paire d'écouteurs jaune, des clopes, une photo polaroid de son frère et lui usé & corné sur le coin gauche.
Relations : wilma
thalia
nae
daisy



MessageSujet: Re: late night walk (faust)   Mar 16 Mai 2017 - 22:45

et ils vivent heureux jusqu'à la fin des temps. belle connerie. beau mensonge. et on leur apprend quoi aux gosses ? à croire que le prince charmant sur son beau cheval blanc, sauvera la princesse du dangereux dragon.
baliverne, dans la vrai vie, le dragon mangerait les deux. après les avoir fait brûler. on est loin des contes de fées. attendez. faux. dans la vrai vie. les deux amants se rencontrent. s'aiment (un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout). s'engueulent. se séparent. reviennent. le dragon c'est la famille, l'argent, le voisin, l'alcool. la vie. tout.
le gros lézard est pas nécessaire pour que ça foire, suffit d'être assez doué, pour se barrer alors que l'avenir aurait pu être beau.
faust, il se perd dans le son d'une voix qu'il a trop bien connu. dans laquelle il s'est déjà perdu. à laquelle il a déjà répondu bien des choses. parfois aussi simple qu'un 'salut'.
t'as fait tomber ça. même pas la force d'élever la voix. ni la main, ni les yeux. fixé sur cette foutue paire d'écouteurs, qui pend lamentablement dans sa main.
il c'est pas encore redressé, toujours en équilibre précaire sur ses pointes. talons levés, genoux pliés.
c'est rien. elle aurait pu s'en rendre compte. ou pas. il aurait pu continuer ton chemin. ou pas. il aurait pu lui balancer des mots du cœur. jamais. alors, faust, il reste planté là, à pas savoir si la brune l'a entendu. à pas savoir si il vaut mieux aller se rouler dans sa couette, se cacher du monde le temps d'une nuit, d'une journée. un moment de tranquillité. un moment pour oublier ce détour de couloir.  

_________________

que j'passe mes nuits entre cachetons et insomnies
et que j'vais m'battre, pour reconstruire un apprenti, un repenti
et tant pis, si ça m'prend toute une vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
doobie


Tes messages : 51
Inscription : 01/05/2017
Ta célébrité : Ali Michael
Crédits © : déambule

Ta présence ici : Présence en pointillés
Monté à bord à : New York
Argent sur toi : deux tickets restaurant mdr
Dans ton sac : un thé glacé plus vraiment glacé, des lunettes teintées qui protègent pas des uvs, un vieux pull jacquard, une paire de chaussettes, deux paquets de biscuits, une nintendo 3ds, un carnet à dessin, appareil photo, stylos et feutres, une photo de son ex, deux malabars, un bracelet en tissu usé.
Relations : thalia
faust
oxlene
nae


MessageSujet: Re: late night walk (faust)   Mar 16 Mai 2017 - 23:38

Les écrous du destin ne sont pas rouillés. Et puis, bon, elle ne croit pas au destin, à quoi ça sert d’avoir cette épée de Damoclès, constamment au dessus de la tête. Pour deux personnes ce n’est qu’un chemin recouvert de braises, à la fin il y en aura au moins un qui finira brûlé. Plus tragiquement cela dit, il arrive que les deux se retrouvent les pieds dessus, la chair à découvert.

Une fille comme elle ça ne flanche pas pour un garçon. Une fille comme elle, ça se bat dans la rue à trois heures du matin, une fille comme elle, ça perd le nord à tout va et ça ne rend de compte à personne, une fille comme elle si ça se casse c’est dans un équilibre morbide. Seulement, même si Billy est cette fille-là, Faust n’a rien d’un garçon. Il n’a rien d’un garçon, il est tout le contraire d’un garçon.

Il est furie, et il fulmine, si elle ne s’était pas retournée, elle verrait bien que tout s’effondre aujourd’hui, à cette heure, dans un couloir nommé x; tout se casse la gueule. Faust est un amas de pierres devant lequel on se recueille parce que quelque chose s’est arrêté. L’ironie fortuite veut que, six ans après, ce soit lui qui voie elle de dos.

"Tu vas bien?"

Traduction: t’es heureux?

"...Je demande pas par politesse c'est juste que. J'ai plus eu de nouvelles, tu vois."

Arrête de te justifier, arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: late night walk (faust)   

Revenir en haut Aller en bas
 
late night walk (faust)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la belle colère :: les escales - zone rp :: NORTHEAST :: NEW YORK :: NEW YORK CITY-
Sauter vers: